20/04/2016

De l'allaitement à l'endormissement

Ce soir, comme tout les soirs depuis ta naissance, tu es allonger à côté de moi et tu tète frénétiquement pendant quelques temps et tu t'endors,en continuant de téter, de plus en plus lentement. Tu dors enfin, j'essaie d'ôter le tétou de ta bouche, en espérant sortir du lit et vaquer à mes occupations.mais tu le reprend de plus belle, alors je reste encore et j'attends en tapant ces mots sur le clavier de mon ordinateur.
Lorsque tu dors à poings fermés et que je peux m'en aller, tu te réveilles 10/20/30 minutes plus tard en hurlant. Pourtant tu es toujours à la même place, je suis juste partie.
Tu es de ces enfants qui se réveille en pleure, on en a pris l'habitude, tu ne pleure pas crescendo, non , tu hurles, direct. C'est stressant,réellement. 
Alors je reviens te donner le sein. Pour te rendormir.
En journée,pour la sieste,c'est pareil,sauf si nous sommes en balade. Tu t'endors en poussette,en écharpe ou en voiture. 
Tu vois, tu peux t'endormir autrement qu'en tétant, je le sais.
J'essaie parfois de te dire "On va faire dodo maintenant", je te rassure,je te chuchote que je suis près de toi,que tout va bien, tu peux dormir. 
Tu ne l'entends pas de cette façon,tu veux téter, et c'est normal, après 16 mois c'est notre rituel alors pourquoi sa changerai ?   Tu y es habituer et donc c'est rassurant pour toi.
Tout es de ma faute, au final , c'est bien moi qui es instaurer ce rituel, alors pourquoi je me plains ? pourquoi tu devrais t'adapter parce que la situation ne me convient plus ? tu n'y es pour rien, tu cherches juste à être rassurer pour le moment important qu'est le coucher.
Comment se rituel en est il devenu un ? a quel moment ? 
Tu prenais le sein souvent, un accro de la tété, un serialtéteur , dés les premières semaines, tu pleurais dans ton petit lit à côté du nôtre.

 petite remontée dans le temps :

2h du matin, tu pleures,je te prends et te fait téter, tu t'endors,je te repose dans ton lit,tu te reveil et re pleure, je te reprend,te refais teter,tu te rendors ,je te repose et.... l'histoire se répète encore et encore... 
Je suis bien trop fatiguer, toi aussi je pense. Tu n'as que quelques semaines,il est impossible que ce soit un "caprice" ou un "test", tu as juste besoin de moi et j'ai aussi besoin de toi.

C'est comme cela qu'à  commencer notre cododo.
C'était tellement moins fatiguant. j'ai pu récupérer, c'était facile.
Des jours,des semaines,des mois... et nous voilà arriver à aujourd'hui. 
Plusieurs tentatives d'endormissement différents bien sûr... 

Je sais que c'est de ma faute, je me demande finalement si cette situation est bénéfique pour toi. Après tout,tu ne peux pas t'endormir seul. Je culpabilise tout les soirs,je ne t'ai pas offert l'opportunité dés le départ, l'opportunité de trouver le sommeil seul ... Mais je me dit aussi que je ne fais que répondre à tes besoins depuis ces 16 mois ...  

Te déplacer après la tété pour te mettre dans ton lit,j'ai baisser les bras... tu finis par te réveiller au bout de quelques minutes (si ce n'est pas instantanément) et il faut te reprendre,te refaire teter .... je n'ai pas la force et je suis fatiguer... 

Je me dit qu'on continuera comme ça le temps qu'il faudra, que ce n'est pas une fatalité, tu finiras bien par dormir des nuits entières dans ton lit. Qu'on profites l'un de l'autre,de cette proximité particulière,de tes réveils nocturnes où encore tout endormi tu trouves le sein et te rendors seul.

Je termine cet article avec mon ordi sur les genoux,toi à côté, tu dors et tu as l'air paisible, c'est le plus important. 





Une maman paresseuse qui, ce soir se remet en question.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour ton commentaire !